jeudi 14 mai 2020

Une recette économique, savoureuse et vraiment dans l'esprit "je récupère tout"

Habituellement, au printemps, les marchés regorgent de légumes/fanes : carottes, navets, radis, betteraves ...

Si vous avez un jardin ou vous approvisionnez en circuits courts, vous avez, malgré le confinement, accès à ces produits.

Savez-vous que  vous pouvez cuisiner les fanes de ces légumes ?

Il existe de multiples recettes simples et savoureuses -et très économiques- en dehors de la traditionnelle "soupe de fane de radis".

Voici la terrine aux flocons. Il vous faut :

- 1 saladier de fanes : feuilles fraiches et bio de préférences de radis, betteraves, navets, carottes ...en mélange de préférence. Vous pouvez aussi y mettre les petites feuilles tendres des chou-fleurs, des queues de persil, du vert d'oignons nouveaux, du vert de blettes  ...
- 1 petit verre de flocons de riz, avoine, quinoa au choix
- 2 petits œufs ou 1 gros
- 2 gousses d'ail
- 4 c à soupe de levure de bière maltée (facultatif)
- 4 c à soupe d'huile d'olive
- 1 petit verre de lait végétal ou pas
- 1 poignée de noix de cajou ou amandes ou noix
- sel poivre

* Trier, laver les fanes. Hachez les au couteau ou au robot.
* Faites les suer dans une sauteuse avec l'huile d'olive -pas dorer, juste faire sortir l'eau de végétation.
* Ajouter l'ail et les noix ou amandes concassées. Cuire encore doucement 5 minutes.
* Ajouter les flocons. Laisser reposer 10 mn -ou + si vous avez le temps- pour que les flocons  s'imprègnent et aussi que le mélange ne soit pas trop chaud.
* Pendant ce temps, battez les œufs avec le lait, le sel, le poivre. Vous pouvez y ajouter de la noix de muscade si vous voulez.
* Mélangez soigneusement les 2 préparations puis ajoutez la levure de bière et rectifiez l'assaisonnement.
* Verser dans une  terrine graissée et cuire 35 min environ. Démoulez après refroidissement ou servez en terrine.

Vous pouvez accompagner cette entrée d'une sauce originale à base de pomme :

Dans votre blender mettez une pomme épluchée et coupée en morceaux, quelques noisettes concassées, 3 c à soupe d'huile d'olive, 1 c à soupe de vinaigre de cidre, 1 pointe de piment, sel et mixez le tout.

La sauce est mousseuse, elle monte un peu comme un mayonnaise avec l'huile et est délicieusement relevée.

Elle aura une note particulière en fonction de la pomme que vous aurez choisie, plus acide, plus sucrée ...

Cette sauce accompagne très bien les crudités, les poissons grillés ou frits, la viande blanche froide ...

Bon appétit !

Mirelle – le 14 mai 2020

lundi 4 mai 2020

Un confinement bien rempli...

J'ai la chance d'habiter à la campagne et d'avoir un espace vert juste devant ma porte.

Cette période a été personnellement positive. Un temps qui s'est tout d'un coup ralenti. Revenir à soi et à ce qui est essentiel. Retrouver son compagnon et prendre du temps avec lui. Reprendre du temps pour des petites choses que l'on remettait toujours au lendemain...que ce soit à titre personnel ou dans le cadre du travail.

Entre deux dossiers, deux visios avec nos différents réseaux, il n'y a pas la soirée entre copains, les repas au restau ou partagés, la biodanza pour s'émerveiller, se toucher et se nourrir à plusieurs, les bals pour se défouler rire et s'amuser avec vous tous ...
Alors j'ai passé du temps à coudre un peu (avec de la récup' bien sur!)

 

















A avancer notre petite salle de bain :
Je fais une mosaique qui est comme une vague qui fait le tour de la salle de bain. J'ai posé quelques pièces encore ce vikende. Les carreaux blancs ont été achetés à la ressourcerie. Je les ai émaillé en couleur (j'adore la couleur) et cuit à l'atelier d'un ami artiste sur Villeneuve sur Lot.




Quand il fait beau il y a le jardin et un petit potager en préparation :
On part de loin (terre pauvre et argileuse), d'autant que rien n'a été préparé cet hiver. Un petit carré a émergé, à la sueur de mon front.














Un petit muret autour du carré pour la déco, avec la terre argileuse du terrain et de l'herbe sèche. J'ai utilisé d'abord de la corde pour le muret, puis comme je n'en avais pas assez du traphilo (tee shirt). La terre me manque, ça m'a fait du bien. Vivement le retour des cuissons primitives... mais là il s'agit d'une autre aventure.


Vivement la reprise avec vous tou-te-s, une ressourcerie sans personne perd tout son sens. Une ressourcerie en visio c'est un mauvais téléfilm. Une ressourcerie c'est de la vie, de l'échange et du lien ! 
Alors vivons et déconfinons

Marité, le 04/05/20

jeudi 30 avril 2020

Au Square des Batignolles (poésie inspirée)

Le square des Batignolles est désert ! point d'enfants à fouler les pâquerettes ni à rire de jeux inventés, point de marmots à brailler dans les poussettes, ni de mamans à papoter en tête à tête, point de chat à se cacher dans l'herbe verte ni à griffer le tronc du hêtre, le square des Batignolles est désert !

La route est vide, le chemin silencieux, la place endormie, le soleil par endroit éclate sur les cailloux de quartz, l'eau de la source murmure indéfiniment dans un rythme apaisant,  le chien assoupi à l'ombre du lilas blanc rêve aux Batignolles d'avant !

La brise en passant balance les arbustes, chahute les feuilles, disperse des senteurs de printemps parfumées que suivent des cohortes d'insectes endiablés ; mésanges, chardonnerets, bergeronnettes, fauvettes et pies bavardes échangent à tue-tête des discours effrénés, les grenouilles au bassin s'éclatent du soir au matin, les chevrettes s'approchent, leurs petits dans leurs pas, dans le bois, dans le pré, tout s'anime et émerveille les sens, le square des Batignolles n'est pas désert, il est vivant !


Cathy
Au square des Batignolles - Saint Antoine de Ficalba
le 15 avril 2020

mardi 28 avril 2020

Micro-studio ! Vive la musique à la maison...

Voila mon bureau pour mon petit studio fait avec que de la récup'

- pied de bureau récupéré d'une vieille table,
- chute d'un plan de travail pour la planche du bureau,
- petit tiroir récupéré aux encombrants qui sert de petite étagère,
- au-dessus pied de table basse noir pour surélevé l'étagère du haut



et voila mon super bureau wooh

Thomas, le 28/04/20

lundi 27 avril 2020

Finalement je ne bricole pas trop

Et bien finalement je ne bricole pas trop : 

j'ai rangé ma cabane de jardin, et avec une vieille rabane et en ai profité pour lui faire des rideaux.



Et puis j'ai jardiné parce qu'en mars je n'avais rien pu faire aussi je me suis rattrapée depuis le début du mois et là  sous la pluie tout  pousse, les fleurs sont superbes !

 



J'ai pris le temps d'observer les oiseaux qui viennent à la mangeoire, les lézards qui muent et tentent d'assurer la pérennité de l'espèce. Ainsi j'ai découvert comment les lézards s'accouplent -et ce n'est pas tendre !



J'ai aussi pu goûter aux premières fraises en prenant les merles de vitesse. Il faut protéger les fraisiers avec des cagettes récupérées sitôt la cueillette finie sinon il ne me restera pas grand chose pour la prochaine fois.



Quelques photos de la vie au jardin. Dommage qu'il soit impossible d'envoyer le parfum des iris parce qu'ils embaument le jardin.




 




 

 






A bientôt pour d'autres aventures ...

Mireille, le 24/04/20

jeudi 23 avril 2020

Un quotidien bien profitable...

Notre quotidien a connu des petites transformations pour le moins profitables en ce qui me concerne !

J'étudie un projet de création d'espace restauration dégustation nourriture saine et bien entendu sans gluten à Villeneuve. Je suis accompagnée d'une professionnelle. Je cuisine pas mal de gâteaux ☺

Puis, je couds des masques alternatifs ! J'en ai confectionné pour mes proches que je leur ai adressé par courrier car je suis confinée seule Villeneuve.

J'ai relooké un petit meuble qui me sert pour la couture. J'y ai collé des 45 tours vinyle (ils étaient tous rayés) appartenant à ma famille.


Hier, j'ai cueilli des fleurs de sureau noir pour faire une limonade (première tentative) et d’acacia pour faire un gâteau (il est un peu trop cuit car j'étais au tél. et comme d'hab je n'ai pas de minuterie ?).

A bientôt

Sylvie L. le 23/04/20


mardi 21 avril 2020

Et vive l'électrolyse maison

Pour aller plus dans le détail, en images. Si vous voulez en savoir plus, il y a Zouzou, et l'internet. Toutefois attention à ce que vous faites. C'est de la chimie, et des précautions sont à prendre...



 De l'eau et du gros sel.



On branche tout ça à une batterie (attention encore une fois à ne pas faire n'importe quoi, renseignez vous bien avant de démarrer une électrolyse maison ! cela peut être dangereux)


On dirait que ça cuit? Les échanges électrochimiques produisent aussi du gaz (on met pas le nez dessus !)


Et voilà le résultat :


Un petit coup de tour


et le tour est joué ! (oh oh oh)


Zouzou, le 21 avril 2020